S'identifier
Mot de passe oublié
Site multilangues
Les dernières actualités
Inscrivez-vous !

Téléchargez de nombreuses informations complémentaires,
de la documentation technique.
Recevez notre Newsletter !

Je m'inscris
Toute l'actualité de la ZES Évolis
Vous pouvez consulter ici toute l'actualité sur la ZES Évolis.
Mise à jour régulièrement vous serez informé de l'arrivée des futures entreprises, les évolutions et bien plus encore.
Accueil -> La presse en parle -> SODEPACK s’implante sur la ZES Evolis
SODEPACK s’implante sur la ZES Evolis
SODEPACK s’implante sur la ZES Evolis
La SIMEA et la Communauté de communes Chauny/Tergnier accompagnent l’entreprise SODEPACK de Charmes qui ouvrira en juin prochain une seconde unité de conditionnement sur la ZES Evolis. Un projet de 5 M€ qui créera 80 emplois.


«Il ne faut pas relâcher les efforts, ni baisser les bras.» Même discours et même combat pour le président de la Communauté de communes Chauny/Tergnier, Jacques Dessalangre et le président du Conseil général, Yves Daudigny, qui inauguraient, le vendredi 2 octobre dernier, la pose d’une pierre sur la zone économique stratégique «Evolis». Un évènement puisqu’il s’agissait de saluer la première implantation industrielle sur cette nouvelle zone économique stratégie. Un évènement toutefois terni par l’annonce de la fermeture des usines Nexans et SCCC (voir ci-contre). Ce premier projet est significatif tant au niveau de l’importance du bâtiment qu’en terme d’investissement ou encore en terme d’emplois générés par cette implantation. D’ici quelques jours, les premiers coups de pelle seront donnés. Il faudra attendre juin prochain pour que ce bâtiment industriel de 6 500m2 accueille une unité de conditionnement à façon de l’entreprise SODEPACK, situés à Charmes, à quelques kilomètres de là. «Ce projet permettra de répondre à la demande croissante des clients. Aujourd’hui, l’entreprise ne répond que partiellement à cette demande», explique Nathalie Delmotte, la gérante qui emploi une soixantaine de salariés. Le nouveau site sera opérationnel en juin prochain et viendra en complément du site actuel de Charmes qui conservera ses activités. Cette extension créera 80 emplois d’ici trois à quatre ans. Une bouffée d’oxygène pour le territoire. 

Un projet de 45 M€ attendu

Pour réaliser ce projet, l’entreprise SODEPACK a reçu le soutien de sa maison mère, Unidel Investissement et de la SIMEA (Société d’économie mixte départementale intervenant dans l’immobilier industriel et présidée par Yves Daudigny) qui investi 5 M€ dans la construction du bâtiment qui lui sera loué. De son côté, l’entreprise consacre 1,8 M€ dans l’acquisition de nouvelles machines. «Ce projet a demandé quatre années de travail», précise Rémi Dazin d’Unidel Investissement. Cette première implantation en annonce d’autres. «Nous travaillons actuellement sur sept dossiers d’implantation qui font l’objet d’une promesse formalisée ou d’une option enregistrée. Ces dossiers concernent l’acquisition de 28ha avec un objectif de près de 600 emplois», annonce avec satisfaction Jacques Dessalangre, président de la communauté de communes Chauny/Tergnier. Parmi ces projets, l’implantation d’une unité de production de granulés de bois à laquelle serait adjointe une centrale de cogénération à partir de biomasse et représentant un investissement de l’ordre de 45 M€ et devant créer une soixantaine d’emplois. Pour l’heure, ce dossier est entre les mains de la commission de régulation de l’énergie et au Ministre Borloo pour l’obtention d’un agrément. 

La ZES : un outil de développement majeur

Face aux annonces de fermetures d’usines, le président Dessalangre a rappelé que le territoire est aujourd’hui armé pour y faire face : pépinière Innovalis, hôtel d’entreprises les Linières, zones économiques… «Il pouvait paraître ambitieux d’afficher l’objectif de 300 emplois sur le pôle des Linières. Aujourd’hui on y est presque puisque le centre d’appels affiche 220 emplois et que deux des cinq box de l’hôtel d’entreprises accueillent plus de 50 salariés.» Le site Innovalis accueille actuellement 22 entreprises pour un effectif de près de 80 salariés et avec une perspective prochaine d’y voir localiser une entreprise de près de 80 salariés. Dernièrement, la CCCT a accompagné la reprise des ateliers de couture anciennement KNAC, préservant les 34 emplois existants avec une perspective de 80 à 90 salariés. Les modules recrutement/formation sont en cours. De plus, l’accompagnement de la création de Valor’Bat, société spécialisée dans la collecte et le traitement des déchets du bâtiment, devrait atteindre un objectif de 30 emplois. Quant à la ZES Evolis, elle dispose d’atouts : située au cœur de la Picardie, entre Saint-Quentin et Compiègne, proche de l’A26/A29 et à un tarif attractif de 9€/m. «Notre ZES est notre outil de développement majeur», conclu Jacques Dessalangre.  


Article Picardie La Gazette n°3276 du 6 octobre 2009

Contacts
Mentions légales // ZES EVOLIS  //  CCCT — Tél. : 03 23 39 11 97